Personal tools
Log in
Personal tools
Log in
You are here: Home Magazines West Africa Petits mais utiles! Azolla : aliment viable pour le bétail

Azolla : aliment viable pour le bétail

La demande en lait et en viande est en train de créer un nouveau potentiel pour la production animale en Inde. Pourtant, on note parallèlement, un déclin substantiel de la disponibilité du fourrage.

AGRIDAPE | February 2006 | Volume 21 n° 3

La forêt et les prairies diminue de même que la quantité de résidus de cultures disponibles pour l'alimentation, en grande partie à cause de l'introduction des variétés naines à haut rendement. Le manque de fourrage est donc compensé avec les aliments industriels,ce qui entraîne une augmentation des coûts de la production de viande et de lait. En plus,l’alimentindustriel estmélangé avec de l'urée et d'autres produits artificiels,de ce fait,il a un effet négatif sur la qualité du lait et la santé du bétail.

La recherche d’alternatives a conduit à une merveilleuse plante appelée Azolla pour une alimentation durable pour le bétail. Azolla est une ceratopteris et appartient à la famille d'Azollaceae. L’Azolla reçoit une cyanophyte symbiotique,anabaena azollae qui fixe et assimile l'azote atmosphérique.L’Azolla,à son tour, fournit la source de carbone et l'environnement favorable à la croissance et au développement des algues.C'est ce rapport symbiotique unique qui fait de l'azolla,une plante merveilleuse avec une forte teneur en protéines.

Teneur en substance nutritive et impact sur la croissance

L’Azolla est très riche en protéines, acides aminés essentiels,vitamines (vitamine A,vitamine B12 et bêta-carotène),en intermédiaires et minéraux facteurs de croissance tels que le calcium, le phosphore, le potassium, le fer, le cuivre, le magnésium etc. Sur une base en poids sec, il contient 25 – 35% de protéines, 10 à 15 % de minéraux et 7 à 10 % d’acides aminés, des substances bio-actives et des biopolymères. La teneur en hydrate de carbone et en graisse de l'azolla est très basse. Sa composition nutritive en fait une nourriture très énergique pour le bétail, (voir le tableau 1). Le bétail la digère facilement, grâce à sa forte teneur en protéine et à sa faible teneur en lignine. En plus, il est facile et économique de la cultiver.

Tableau 1: Comparaison de la teneur en biomasse et en protéines de l’azolla avec différentes espèces de fourrages (t/ha)
Production annuelle de biomasseteneur en matière sècheteneur en protéine
Napier Hybride 250 50 4
Luzerne 80 16 3.2
Dolique de Chine 35 40 1.4
Sorgho 40 3.2 0.6
Azolla 730 56 20

Le Projet de Développement des Ressources Naturelles (NARDEP), Vivekananda Kendra, a effectué des tests dans le Tamil Nadu etle Kerala en utilisant l'Azolla comme produit de remplacement alimentaire.Les tests sur des bovins laitiers ont montré une augmentation globale de la production de laitd’environ 15 % lorsque 1,5 à 2 kg d'Azolla par jour sont combinés à l'alimentation régulière.L'augmentation de la quantité du lait produit a dépassé les espérances. Par conséquent, on suppose que les autres composantes, telles que les caroténoïdes,les biopolymères,les probiotiques etc., contribuent également à l'augmentation globale de la production laitière. Le fait de nourrir la volaille à l'Azolla améliore le poids des poulets à griller et augmente la ponte des poules. On peut également nourrir les moutons,les chèvres,les porcs et les lapins avec de l’Azolla. En Chine, on dit que la culture de l'Azolla en même temps que le riz brut et les poissons a augmenté la production rizicole de 20%et la production de poissons de 30%.

La production de l’Azolla

Le NARDEP a travaillé sur l'Azolla durant ces trois à quatre dernières années, étudiant son potentiel en tant que nourriture et explorant des techniques rentables pour la multiplication rapide de l'Azolla dans les fermes des paysans.

Dans notre technique, un plan d'eau est fabriqué,de préférence sous l’ombre d'un arbre, avec l'aide d'une bâche.Cette bâche estune toile en polyéthylène résistante à la radiation ultra violetdu soleil.Un puits de 2 x 2 x 0.2 m estcreusé dans un premier temps. Le puits est couvert de jutes en plastique pour empêcher les racines des arbres voisins de percer la toile.Environ 10 à 15 kg de sol fertile tamisé sont uniformément étalés sur la toile. Une boue liquide faite de 2 kg de bouse de vache et 30 g de super phosphate mélangés avec 10 litres d'eau,est versée sur la feuille.On y ajoute de l’eau jusqu’à ce que son niveau atteigne environ 10 cm sur toute la surface du puits. Environ 0,5 à 1 kg de culture d’Azolla fraîche et pure est placé dans l'eau. Celle-ci poussera rapidement et remplira le puit au boutde 10 à 15 jours.Cela pourra fournir entre 500 à 600 g d'Azolla par jour.Un mélange de 20 g de super phosphate et environ 1 kilogramme de bouse de vache devrait y être ajouté tous les 5 jours afin de maintenir la multiplication rapide de l'Azolla.Un mélange de micronutriments contenant du magnésium,du fer,du cuivre,du soufre etc., peut également y être ajouté chaque semaine pour augmenter la teneur en minéraux de l'azolla.

Le Projet de Développement des Ressources Naturelles (NARDEP),Vivekananda Kendra, a effectué des tests dans le Tamil Nadu et le Kerala en utilisant l'Azolla comme produit de remplacement alimentaire. Les tests sur des bovins laitiers ont montré une augmentation globale de la production de lait d’environ 15 % lorsque 1,5 à 2 kg d'Azolla par jour sont combinés à l'alimentation régulière. L'augmentation de la quantité du lait produit a dépassé les espérances.Par conséquent,on suppose que les autres composantes, telles que les caroténoïdes, les biopolymères, les probiotiques etc., contribuent également à l'augmentation globale de la production laitière. Le fait de nourrir la volaille à l'Azolla améliore le poids des poulets à griller et augmente la ponte des poules. On peut également nourrir les moutons, les chèvres, les porcs et les lapins avec de l’Azolla.En Chine, on dit que la culture de l'Azolla en même temps que le riz brut et les poissons a augmenté la production rizicole de 20%et la production de poissons de 30%.

La production de l’Azolla

Technique de production de l’Azolla du NARDEP

  1. Il est important, dans la phase de rapide multiplication, de maintenir un temps de doublement minime.Par conséquent la biomasse (environ 200 g par mètre carré) devrait être enlevée chaque jour ou tous les deux jours pour éviter l’entassement.
  2. L’application périodique de la boue de bouse de vache, du super phosphate, d'autres macro et micronutriments excepté l'azote, garantira le rapide développement de la fougère.
  3. La température devrait être maintenant audessous de 25°C. Si la température monte l'intensité de la lumière devrait être réduite en fournissant de l'ombre. Si possible, il est préférable de placer l'unité de production là où il y’a de l’ombre.
  4. Le pH devrait être testé périodiquement et devrait être maintenu entre 5,5 et 7.
  5. Environ 5 kg de terre devraient être remplacés avec du sol frais,tous les 30 jours,pour éviter l'accumulation de l'azote et pour prévenir une carence en micronutriments.
  6. 25 à 30 % d'eau doivent également être remplacés avec de l'eau douce, tous les 10 jours, pour empêcher l’accumulation d’azote dans le banc.
  7. Le banc devrait être nettoyé, l'eau et le sol remplacés et une nouvelle Azolla inoculée tous les six mois.
  8. Une nouvelle litière doit être préparé avec de l'Azolla pure, lorsque plant est contaminé par les parasites et les maladies.
  9. L'Azolla devrait être lavée à l’eau douce avant d’être utilisée

Le NARDEP a travaillé sur l'Azolla durantces trois à quatre dernières années, étudiant son potentiel en tant que nourriture et explorant des techniques rentables pour la multiplication rapide de l'Azolla dans les fermes des paysans. Dans notre technique, un plan d'eau est fabriqué,de préférence sous l’ombre d'un arbre, avec l'aide d'une bâche.Cette bâche estune toile en polyéthylène résistante à la radiation ultra violet du soleil.

Un puits de 2 x 2 x 0.2 m est creusé dans un premier temps.Le puits est couvert de jutes en plastique pour empêcher les racines des arbres voisins de percer la toile.Environ 10 à 15 kg de sol fertile tamisé sontuniformémentétalés sur la toile.Une boue liquide faite de 2 kg de bouse de vache et30 g de super phosphate mélangés avec 10 litres d'eau,estversée sur la feuille.On y ajoute de l’eau jusqu’à ce que son niveau atteigne environ 10 cm sur toute la surface du puits. Environ 0,5 à 1 kg de culture d’Azolla fraîche et pure est placé dans l'eau.Celle-ci poussera rapidementetremplira le puitau boutde 10 à 15 jours. Cela pourra fournir entre 500 à 600 g d'Azolla par jour.Un mélange de 20 g de super phosphate et environ 1 kilogramme de bouse de vache devraity être ajouté tous les 5 jours afin de maintenir la multiplication rapide de l'Azolla.Un mélange de micronutriments contenant du magnésium,du fer,du cuivre,du soufre etc.,peut également y être ajouté chaque semaine pour augmenter la teneur en minéraux de l'azolla.

Utiliser l'Azolla comme aliment de bétail

L’Azolla doit être récoltée avec un panier en plastique ayant des trous de 1 cm2 pour drainer l'eau. Le lavage aide à séparer les petites plantules qui s'écoulent du casier.Les plantules,ainsi que l'eau dans le seau, peuvent être reversées le bac. Lorsqu’elle est introduite comme aliment,l'Azolla fraîche devrait être mélangée avec le ratio alimentindustriel (alimentde bétail avec ratio de 1 pour 1. Après avoir été nourris pendant quinze jours à l’Azolla mélangée avec le concentré, le bétail pourrait être alimenté avec l'Azolla sans ajout.Pour la volaille,les poules et les poulets à griller peuventêtre alimentés avec de l’Azolla. Alors qu'il n'y a pas de grand risque de parasites et de maladies dans le système de bac de production, la culture intensive peut être attaquée.

En cas d'attaque grave de parasites, la meilleure option consiste à vider le bac entier et à en installer un nouveau dans un endroitdifférent. Avec cette technique,le coût de production de l'Azolla estde moins de 0,65Rs par kilogramme,ce qui estéquivalentà 0,015 $EU,voir le tableau 2.

Tableau 2: Economie de la Production de l'azolla avec la technique du NARDEP.
Coût de production dans 4 unités pendant un an
Quantité (Roupies) 44 Rs = 1$ EU
1 Coût de 120 m bâche 2,8 x 1,8 x 4m 400.00
2 Charges de travail pour la préparation du banc 100.00
3 Bouse de vache 146.00
4 Super phosphate 7.5
5 Sulfate de magnésium 4.00
6 Micronutriments 15.00
7 Nouvelle azolla 200 g X 8 = 1600g 5.00
Coût total de production 677.50

Conclusion

L’Azolla peut être utilisée comme nourriture idéale pour le bétail,le poisson,les porcs etla volaille.Elle constitue également un engrais biologique de qualité pour le paddy des marécages. Elle est répandue et largement cultivée dans d'autres pays comme la Chine,le Vietnam etles Philippines. C’est récemment qu’elle a été adoptée à grande échelle en Inde.Les exploitants de ferme laitière du Kerala du sud et du Kanyakumari commencent à utiliser la technique de production à faible coût. Nous espérons que cette technique de l'Azolla sera plus largement adoptée par les exploitants de ferme laitière,en particulier ceux qui ontdes terres trop petites pour la production de fourrage.

P.Kamalasanana Pillai, S. Premalatha et S. Rajamony.

Projet De Développement Des Ressources Naturelles,Vivekananda Kendra, Kanyakumari 629 702,Inde.
Email: vknardep@md5.vsnl.net.in

Cet article est un résumé de l'article "AZOLLA - un produit de remplacement durable pour l’alimentation du bétail" par P.Kamalasanana Pillai, S. Premalatha, S.Rajamony. L’article a été publié dans son intégralité dans LEISA India, volume 4,numéro 1, mars 2002.

Il a essayé l’Azolla

Après la lecture de l'article sur l'Azolla dans le numéro de Mars 2002 de LEISA India,le chroniqueur et agriculteur biologique, M. Narayan Reddy, a décidé de tester la production de l'Azolla sur sa ferme.Lorsque ses petits-enfants lui avaientrendu visite,ils s’étaient mis à creuser le premier banc de 2 x 3 x 0,15-0,2 m.Pour simplifier la construction,M. Reddy a fait quelques adaptations : Il a couvert le banc avec une simple plaque en plastique,fixé la plaque avec le trou creusé dans le sol et avec du béton le long des bords, en faisant attention que le plastique au-dessus de l'eau ait été bien couvert - autrement le soleil détériorera rapidement le plastique.Après avoir fixé le plastique, environ 2 - 3 centimètres de sol sans pierre ont été soigneusement remis dans le fond du banc qui a été rempli avec de l'eau.La profondeur de l'eau estimportante ;trop peu d'eau permettra aux racines d'Azolla de se développer dans la boue,la rendant difficile à moissonner.Trop d'eau réduira la production car les racines n'atteindront pas les substances nutritives qui se trouvent au fond.Après avoir rempli le banc,M. Reddy s’estrendu dans l’université la plus proche pour demander quelques plantes d'Azolla et les mettre dans l'eau.Il a ajouté 0,5 -1 kilogramme de gâteau de margousier pour empêcher d’éventuels problèmes de parasite et toutes les trois semaines,il ajoute de la boue de bouse de vache etde l'eau (10 kg de bouse de vache fraîche).

Un an et demi plus tard,M.Reddy est content de la production d'Azolla. Il nourrit ses vaches et poulets avec et après s’être habitué à l'Azolla (au début, il mélangeait l'Azolla avec le concentré) les animaux l’aiment maintenant. Il a dû clôturer le banc pour les empêcher d'entrer. Il utilise également l'Azolla pour des salades, après l’avoir lavé avec de l’eau douce et enlevé la racine.

Il vide et nettoie le banc chaque six mois et le réinstalle avec quelques plantes,du gâteau de margousier etde la bouse de vache.Quand les températures montent en été, le banc est couvert d’un toit de feuilles de palmiers lâches pour apporter un peu d’ombre et pour réduire la lumière et la température.Cependant,l'utilisation d'une simple plaque en plastique pour le revêtementrend le banc très vulnérable - elle peutfacilement être endommagée pendant la moisson ou le nettoyage et M.Reddy se charge lui-même d’assurer ces tâches.

Avec ce système simple, les seuls coûts sont pour la plaque en plastique et pour 2 kilogrammes de gâteau de margousier par an - plus son propre travail.

Anita Ingevall

Document Actions
  • Print this Print this